Socrate définit d’emblée cette question comme une question politique. Ainsi Thrasymaque – le guerrier téméraire – est un homme de la race de bronze. La souffrance des innocents démontre le triomphe de Gygès, et légitime le pouvoir des tyrans : « l’injuste s’enrichit, fait du bien à ses amis, du mal à ses ennemis, offre aux dieux des sacrifices et des présents considérables et magnifiques et se concilie, beaucoup mieux que le juste, les dieux et les hommes à qui il veut plaire » (362 bc). Ainsi le casque d’Hadès – Persée s’en coiffe pour approcher Méduse – rend invisible (Vernant, Mythe et pensée, II, 75) Platon lui-même associe l’anneau de Gygès au casque d’Hadès en République 612 b : « La justice est le bien suprême de l’âme considérée en elle-même, et elle doit accomplir ce qui est juste, qu’elle possède ou non l’anneau de Gygès et, en plus, le casque d’Hadès ». Socrate lui répond maintenant : le diable n’existe pas – il n’est que le croquemitaine des contes pour les enfants – et dieu est bon et parfait. Elle n’a d’autre légitimité que de mettre fin à la guerre de tous contre tous : la justice est la monopolisation par l’Etat de la violence légitime. « GF », 1966 (ISBN 2-08-070090-1), Livre I, p. 87 (texte intégral sur Wikisource). Gygès est turannos, maître qui conquiert le pouvoir par la violence, et non légitimement. L’épreuve de Gygès pose la question de la valeur absolue de la justice : qu’en est-il du crime quand le châtiment n’est plus à craindre ? Socrate en effet a fait se contredire Thrasymaque, mais il n’a pas encore pensé la nature de la justice – dikê. S – Mais voyons ! Pour l’importation et l’exportation, il faut des commerçants (emporoi 371 a & sq.). Il profane l’autorité sacrée du basileus. Les relations avec les autres cités établissent une balance commerciale. Broché. - 30 citations - Référence citations - (Page 1 sur un total de 2 pages) Citations La République Sélection de 30 citations et proverbes sur le thème La République Découvrez un dicton, une parole, un bon mot, un proverbe, une citation ou phrase La République issus de livres… Socrate est donc mis en demeure, non plus d’ironiser l’ignorance de celui qui croit savoir, mais de savoir lui-même et de connaître l’essence du juste. C’est sous le règne de Gygès (première moitié du VIIe siècle BC) que la monnaie métallique fit son apparition, un alliage d’or et d’argent extrait du fleuve Pactole (dont le sable était d’or car, selon un mythe ancien, l’avare roi Midas, qui avait le pouvoir de changer en or tout ce qu’il touchait, s’y était lavé les mains). Platon (428 av. Socrate(-476, -399) est le philosophe auquel la tradition philosophique occidentale donne un rôle fondateur (on le qualifie parfois de « père de la philosophie »). Comme il n’a rien écrit, ce sont ses disciples – tout particuli… (Sur le « seuil de bronze », voir J.P. Vernant et P. Vidal-Naquet, Mythe et Tragédie, II, 206-207) Robert Baccou), éd. Dans l’épopée homérique, l’injuste est toujours châtié et le juste glorifié. Il en revient avec un charme qui le rend invisible. Les Lois : Livre IV 705c & sq. Dès lors le spectre de la démesure commence de se dissiper. Platon nous prévient d’emblée : le choc Thrasymaque / Socrate n’était qu’un prélude (proomion 357a). » (380 d). Voir la reine nue (Eros) / Voir une tombe entrouverte (Thanatos) : Gygès l’invisible voit ce qui doit demeurer caché. Gygès échappe au châtiment parce qu’il sait le secret de jouer sur les deux registres à la fois : la loi et la nature ; l’apparence et la vérité ; le visible et l’invisible. Toute connaissance est divine parce qu’elle accède à la forme parfaite de l’idée vraie (seule l’opinion est changeante). Il aime à connaître, il se dévoue pour ceux qu’il connaît, qu’il reconnaît. D’où l’erreur de Thrasymaque : peu soucieux de son apparence, il ne se souciait que d’être injuste. A la fureur guerrière contre l’étranger se juxtapose l’amour pour ses concitoyens. C’est paradoxalement avec l’expérience de la guerre que les hommes découvrent la nécessité de l’amitié (philia) qui est, selon Aristote, le ciment des cités. Adimante pose plutôt une question de société : comment les hommes se représentent-ils l’injustice et la justice ? Information, conflits de perceptions et pouvoir d’agir, La reconnaissance des droits de la nature: un nouveau paradigme, La Convention citoyenne pour le climat: la politique climatique entre démocratie directe et dépolitisation, Les syndicats et la lutte pour une transformation sociale radicale: face à la crise de la social-démocratie et de la «transition juste», Les grandes dates de l’histoire de la Sécurité sociale, «Les héritiers» de Bourdieu et Passeron: une analyse d’une grande actualité, Une histoire de l’ordonnance du 4 octobre 1945 créant la sécurité sociale, Les normes du droit du travail, l’ordre public social et le «principe de faveur». 1- De l’origine des Etats (à partir de 369c) Mais les hommes ne peuvent se maintenir sur cette pointe – que les Grecs désignent par le mot akmê – ils sont entraînés par le devenir sur la pente du déclin. Telle est la faiblesse, selon Platon, de l’expansion commerciale : elle ne connaît aucune limite et engendre les germes de sa propre destruction. Ménon : Socrate est une torpille qui électrocute ses proies… Le géant mort près du cheval de bronze, découvert au fond d’une crevasse qu’un séisme a ouverte, est un guerrier des temps anciens, un géant de la race de bronze décrite par Hésiode dans les Travaux et les Jours v. 143 & sq. C’est en rencontrant des puissances extérieures – d’autres marchés en semblable expansion – que la cité va définir ses frontières. Il ne s’agit pas de savoir ce qui est vrai (la valeur absolue de la justice) mais ce qui est estimé, considéré. C’est bien souvent le champ de bataille qui est le lieu de naissance de la volonté générale. Ne pas craindre le divin = ne pas se détourner du savoir. Robert Baccou), éd. Le développement du commerce crée ses propres contradictions et l’impérialisme athénien finit par se retourner contre Athènes elle-même. Inversement le règne du besoin impose la spécialisation : seul un simulateur peut donner l’illusion de l’omniscience. Il ne s’agit pas encore de connaître la vérité – éducation du philosophe – mais de préparer l’âme à l’amour de la connaissance – éducation des gardiens. La justice considérée par Platon comme une loi de l'histoire, condition de l'ordre et de l'harmonie dans la cité, suppose la force dominée, une métamorphose du citoyen. Et enfin « Ils succombèrent sous leurs propres bras et partirent pour le séjour moisi de l’Hadès frissonnant, sans laisser de nom sur la terre. C’est pourquoi nous avons assisté à un combat spirituel, plus qu’à un véritable enseignement. De nombreux thèmes mythologiques entrent en résonance avec la légende de Gygès. Avant son règne, Apollon Pythien n'avait ni or, ni argent, selon Phanias d'Erèse, et ce que dit Théopompe dans sa quarante-huitième Philippique. Ils n’y adhèrent cependant pas. Comment fonder la justice quand tous sont injustes et que les dieux se taisent : « si les dieux n’existent pas, disait plus haut Adimante, ou s’ils ne se mêlent pas des affaires d’ici-bas, à quoi bon nous mettre en peine de leur échapper ? Pourquoi ? Comme le casque d’Hadès, l’argent rend invisible. 9,90 € La République: Livres I à X. Platon. Gygès devine, derrière la façade des lois, la violence sauvage de la nature. D’Achille à Ulysse l’apparence se dissocie de la vérité : la vraisemblance est souvent fausse et l’évidence n’est jamais vraie. S – Eh bien donc ! Le secret de Gygès, c’est la violence sauvage, inhumaine, des anciens temps. La République, Platon (trad.             Glaucon, parlant au nom de la plupart – oi polloi –, soutient que la justice est une valeur relative et non une valeur absolue. A la fin du livre X (mythe d’Er le Pamphylien), la vierge Lachésis, déesse de la Nécessité (Anagkè) proclamera que Dieu est hors de cause : « Theos anaitios ». 372a : « Alors où peut-on trouver la justice et l’injustice ? Seuls les dieux savent se maintenir dans la perfection de leur forme, pour toujours en équilibre au sommet de la montagne ; pour les mortels comme pour Sisyphe, le rocher dévale la pente et nous entraîne à la mort. République, est une œuvre de Platon, et l’extrait que nous devons étudier se situe dans le livre VII de l’ouvrage. Le livre ii de la République relève ce défi, en nous montrant comment doit être fondée une cité pour que l'expérience ne soit pas notre ultime critère de jugement en politique. Pour Glaucon, la justice n’est ni un bien, ni un mal, mais plutôt un moindre mal. L’opinion est en effet l’unique secours pour celui qui, comme Socrate, avoue ne rien savoir. É. Chambry. Le mythe platonicien se donne pour tâche de démythifier le mythe : la légende de Gygès baigne dans une atmosphère infernale. Adimante (364 d et 365 b) invoquait l’autorité des poètes – Homère et Pindare – et des mythes, pour légitimer l’injustice, pratiquée par les dieux eux-mêmes. Pour Platon – comme pour Rousseau – l’Histoire, le devenir sont une corruption. Le cheval de bronze se rattache également au monde infernal : le cheval – qui hennit comme rient les possédés, qui parfois s’emballe pris de folie – est un animal magique et terrifiant qui vient de l’au-delà.             Une cité prise d’inflammation ou gonflée d’humeurs – polis phlegmainousè. Meurtrier du roi Candaule avec la complicité de la reine, celui-ci devint tyran de Lydie). Parmi les spécialistes du superflu, on trouve (373 b) les musiciens, les poètes, les acteurs et les hommes de théâtre, les danseurs. Il apparaît alors que « ce n’est pas pour elle-même que les hommes louent la justice, c’est pour la considération qu’elle procure » (363 a). Socrate y dialogue avec un dénommé Glaucon, sur le rôle du philosophe dans la cité, quel genre d’homme doit-il être, que doit-il savoir, comment doit-il agir etc. 3- La gymnastique (pédotribe). Le sceau de l’anneau donne à Gygès le pouvoir de battre monnaie et de multiplier ses richesses (chez Hérodote, le personnage est associé à divers trésors et à des objets en or) : l’anneau d’or fait de l’or. Puis bergers et pasteurs (370 de) qui fournissent le laboureur en bœufs, le maçon en bête de somme, le tisserand en laine, le cordonnier en cuir. (Voir J.-P. Vernant, La Mètis des Grecs, « Le mors éveillé », pp. #3 / Dix ans après la crise des subprimes : Quel bilan et quelles issues ? Je trouvai donc autour de moi, comme une façade et un décor (prothura kai skhêma), une image de vertu, et je traînerai derrière moi le renard subtil et astucieux du très sage Archiloque » (365 c). Comment donc conduire les gardiens vers l’amour du divin (et non plus la crainte du sacré) qui est philosophia et philomathia, amour de la sagesse et du savoir ? 372c : âge d’or ou état de nature « réglant sur leurs ressources le nombre de leurs enfants » – cité contenue encore dans ses propres limites. Le divin est au contraire le meilleur pour l’homme, et la connaissance lui ouvre la voie d’un progrès infini. La cité se complexifie sans trouver son équilibre ni sa mesure. Nul ne veut être juste, mais tous veulent être tenus pour tels, pour en tirer profit auprès des hommes et auprès des dieux : éviter les châtiments dans l’Hadès et participer aux banquets des immortels (363 d). Socrate peut donc rectifier l’image des dieux présentée par les poètes et l’épurer de tout ce qu’elle doit à la fascination de la violence. En effet, ils rapportent que le temple de Delphes fut d'abord enrichi par Gygès, et après lui par Crésus, Gélon et Hiéron de Sicile. Ce livre simplement introductif met en scène la rencontre de Socrate avec ses différents interlocuteurs : Glaucon, Adimante, etc. Pour fabriquer les outils dont ils auront besoin, forgeron et ouvrier (370 d). Les terreurs de l’enfer font partie de la panoplie des tyrans. » (365 d). Le commerce n’est inversement que fureur conquérante, expansion aveugle. La frontière n'est que la ligne de front.             Glaucon pose une question métaphysique, théologique : comment comprendre le scandale de l’Injustice triomphante ? 178 & sq.) 368 d – 369 b : Equivalence entre l’homme et la cité, le microcosme et le macrocosme. #4 / Réformer le Code du travail : Pour qui ? Dans les Deipnosophistes, Athénée de Naucratis (II-IIIe siècle AC) rapporte : « L'or ne brilla chez les Grecs, et l'argent n'y parut avec profusion, qu'après le pillage que les tyrans Phocéens firent du temple de Delphes ; mais les puissantes richesses, selon l'expression de Pindare, ne se répandirent véritablement qu'après Alexandre, qui s'était emparé des trésors de l'Asie. La République.             Il s’agit de sculpter l’âme des enfants – y enfoncer une empreinte (tupos  377 b) – comme le gymnaste sculpte le corps de l’athlète. Extrait de La République de Platon (Livre II, 369b-370a) SOCRATE – Ce qui donne naissance à une cité, repris-je, c’est, je crois, l’impuissance où se trouve chaque individu de se suffire à lui-même, et le besoin qu’il éprouve d’une foule de choses ; ou bien penses-tu qu’il y ait quelque autre cause à l’origine d’une cité ? 358 b : Glaucon compare Socrate à un serpent ophis qui a fasciné sa proie. « Leurs arcs étaient de bronze, de bronze leurs maisons, avec le bronze ils labouraient. Platon, République, IX, 592 a b, trad. Il faut alors une armée pour garder les frontières : l’expansion illimitée du commerce rencontre ici son obstacle et sa mesure. Le système des besoins conduit à la démesure. Pour le faire entendre, Glaucon rapporte une vieille légende, celle de Gygès le Lydien (il s'agit d'un ancêtre mythique du Gygès d'Hérodote – Histoires, I, 8-14. Socrate le comparaît à un loup. On ne fait pas la guerre pour défendre l'intégrité de ses frontières, c'est inversement à la guerre qu'il revient de dessiner le tracé des frontières. Comme le prince de Machiavel, il sait « feindre et colorier ». Le dieu chrétien s’incarne et partage la souffrance des hommes. S – Par conséquent on produit toutes choses en plus grand nombre, mieux et plus facilement, lorsque chacun, selon ses aptitudes et dans le temps convenable, se livre à un seul travail étant dispensé de tous les autres. La tombe en s’entrouvrant fait paraître l’inconscient que le marché refoule. 375 c : A la fois doux et rude, il incarne une humanité dont la démesure se civilise. Mais Adimante compare plutôt l’injuste au renard : « Puisque l’apparence est plus forte que la vérité et décide du bonheur, c’est de ce côté qu’il faut me tourner tout entier. Le sceau de Gygès qui rend invisible, c’est la frappe de la monnaie. Nous nous élèverons ainsi par degré jusqu’à l’idée de la justice (livre VII) selon la progression d’une paideia bien ordonnée. Selon Glaucon, une cité de pourceaux (372d). Il est maître en « l’art » du mensonge : « S’il se laisse prendre, il faut le tenir pour un piètre artiste ; car le chef-d’œuvre de l’injustice, c’est de paraître juste sans l’être » (361a). dis-je, comment une cité suffira-t-elle à fournir tant de choses ? - Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre. (…) Pour moi, je ne les vois pas, Socrate ». 371 c : les intermédiaires qui prolifèrent pour aider aux transactions. La légende met le roi Gygès en relation avec l’introduction de la monnaie, d’or ou d’argent. Platon, République, Livre II. S – Mais quoi ? Et inversement l’homme est façonné et enfanté par la cité ; il en est l’image fidèle, il lui ressemble comme un fils à sa mère. » « Ils ne songeaient qu’aux travaux gémissants d’Arès, écrit Hésiode, et aux œuvres de démesure – hubries (146) ». Il s'agit d'un lointain descendant du guerrier de bronze gisant auprès du cheval géant. Sa devise : « toujours plus ».             Ainsi Gygès est impur puisqu’il a commerce avec l’au-delà. Dikê : ce qui dicte des limites à la démesure et à l’excès (hubris), ce qui impose la mesure. Le sophiste au contraire se flattait d’être un esprit universel. Ainsi, cela revient à fonder la cité sur la division et non sur la communauté. Ainsi besoin – donc travail – serait facteur de division : « chacun n’a pas les mêmes dispositions, la nature a différencié les caractères » remarque Socrate en 370b. De même, l’Hadès est nommé par Homère, Iliade, VIII, 15, mais aussi par Hésiode, Théogonie, 726 et 811, seuil de bronze, enceinte entourée de remparts de bronze. Il s'agit de l'ouvrage le plus connu et le plus célèbre de Platon en raison, entre autres, du modèle de vie communautaire exposé et de la théorie des Formes que Platon y expose et défend. Ainsi Pégase, dompté par Bellérophon, naît du cou de Méduse tranché par Persée. Gélon y fit hommage d'un trépied et d'une victoire d'or, lorsque Xerxès marchait contre la Grèce : Hiéron y envoya de pareilles offrandes » (231 d-f). 3,3 sur 5 étoiles 6. Ne faudra-t-il pas que l’un soit agriculteur, l’autre maçon, l’autre tisserand ? En remontant ainsi au principe de la cité – ex arkhès – 369c, Platon n’est pas loin de Rousseau : la problématique de l’origine a pour fonction non de reconstituer l’histoire, mais de mettre en évidence l’essence du politique.   Pour lire le commentaire du livre III de La République, cliquer ICI. Les simples sont dupes des apparences. Ainsi Adimante, comme Glaucon, fait l’éloge de l’injustice véritable et de la justice apparente. Phédon : Socrate est comparé à une abeille qui abandonne son dard, avant de mourir, dans la chair de sa victime. Allusion en 371 ab au commerce par mer. Nous verrons donc d’abord – avec Glaucon et Adimante – le point de vue de l’opinion puis, prolongeant le livre I, nous penserons avec Socrate la formation des cités jusqu’à ce que le problème de la limite – celui de la surveillance des frontières – pose à nouveau la question de la justice. Les poètes – et surtout Homère tenu, comme Platon le rapporte au livre X (606e), pour l’éducateur de la Grèce. Peu à peu Athènes est dépassée par le développement irrésistible du Pirée.             On part donc de l’idée de profit, de besoin (khreia), non parce que telle est selon Platon l’origine des cités, mais pour conduire l’opinion jusqu’au point de son dépassement nécessaire.             Pour cela il convient de réformer les fables, les mythes, le folklore – en un mot la culture et l’idéologie – de la cité. La multiplicité des besoins implique la division du travail «  que chacun fasse un métier qui lui est propre pour toute la communauté » (369 e). LIVRE PREMIER J’étais descendu hier au Pirée avec Glaucon [1], fils d’Ariston, pour faire notre prière à la déesse et voir aussi comment se passerait la fête [2], car c’était la première fois qu'on la célébrait. Il n’appartient ni à la nature, ni à la loi, ni aux vivants, ni aux morts, ni à la violence sauvage, ni à la royauté légitime. Hippias se vantait à Olympie d’avoir fabriqué lui-même tout ce qu’il portait avec lui (Hippias Mineur, 368 b & sq. faut-il que chacun remplisse sa propre fonction pour toute la communauté, que l’agriculteur, par exemple, assure à lui seul la nourriture de quatre, dépense à faire provision de blé quatre fois plus de temps et de peine, et partage avec les autres, ou bien, ne s’occupant que de lui seul, faut-il qu’il produise le quart de cette nourriture dans le quart de temps des trois autres quarts, emploie l’un à se pourvoir d’habitation, l’autre de vêtements, l’autre de chaussures, et, sans se donner du tracas pour la communauté, fasse lui-même ses propres affaires ? 1. Platon - La Republique, livre II (Emmanuel) - - StuDoc . La différenciation prolifère. Ainsi Gygès a trouvé le secret qui lui permet d’être injuste en paraissant juste, et de dissimuler la violence de la nature sous le masque de la loi (plus simplement ici, la simple équivalence de l’échange marchand). Ce sont d’abord les laboureurs, les maçons, les tisserands, les cordonniers (369 d). L’humiliation du juste, c’est la condamnation de Socrate. Le Philosophe Doit être Contraint De Redescendre Dans La Caverne. Découvrez et achetez le livre La République écrit par Platon chez Le Livre de poche sur Lalibrairie.com En continuant d’utiliser notre site, vous acceptez que nous utilisions les cookies conformément à notre Politique sur les Cookies. Comme Socrate l’a souligné à la fin du livre I, « le résultat de la discussion c’est que je ne sais rien » (354c). ), son manteau, ses chaussures, ses poèmes. Ne le penses-tu pas ? Il faut apprivoiser la fureur des hommes de bronze et les tourner peu à peu vers le progrès du savoir. Celle-ci l’apprend et exige de Gygès qu’il tue Candaule, l’épouse et devienne roi. La République, livre 8e, texte grec, publié avec notice et notes par M. l'abbé J. Martin,... (1882) Paris : Poussielgue , 1882 La République de Platon, 8e livre, traduction française de Grou, revue et corrigée et … Banquet (217 e) : Alcibiade bouleversé par le discours de Socrate se compare à un homme qu’une vipère aurait mordu. Platon pose ici le problème du Mal. Comme Thrasymaque – 338c : « la loi est l’intérêt du plus fort » – comme Calliclès, Glaucon distingue l’état de nature – kata tên phusin – et l’état légal – kata tên nomon. Introduction générale La philosophie politique occupe une place centrale dans l’ensemble de la philosophie platonicienne. Voici les principaux personnages du dialogue : 1. Socrate imagine alors le peuplement de la cité, travaillée par une différenciation croissante et par la multiplication des métiers. Liste des sections: - 1. Ainsi sommes-nous « justes » par crainte de la répression. Mais la légende entoure la découverte de l’anneau d’une atmosphère magique et terrifiante. Flammarion, coll 317 & sq. Au livre I, le dialogue est aporétique. La République de Platon est peut-être le texte le plus connu, le plus traduit et le plus commenté de toute l’histoire de la philosophie. Platon. Pour Platon comme pour Rousseau, le développement des arts est parallèle au déclin de la justice. Ainsi Socrate est mis en demeure de mettre fin à la crise idéologique qui a miné les cités grecques aux VIème et Vème siècles. Phédon : Socrate est comparé à une abeille qui abandonne son dard, avant de mourir, dans la chair de sa victime. Ménon : Socrate est une torpille qui électrocute ses proies. 21 Pages • 523 Vues. Dieu n’est pas la cause du mal : « Pour les maux, il faut chercher la cause ailleurs qu’en Dieu » (379 c). Nous allons donc accompagner le marché – la foire – politique en voie de formation, et l’accompagner jusqu’au point critique où il rencontrera la question de la justice. Ainsi il ne vient pas à l’esprit de Platon de distinguer ce qui est juste devant le tribunal de la conscience, de ce qui est juste devant les lois de la cité. Banquet (217 e) : Alcibiade bouleversé par le discours de Socrate se compare à un homme quune vipère aurait mordu. Eternisé dans une parfaite proportion, le divin demeure toujours identique à lui-même : il brille de l’éclat du vrai que poursuivent ceux qui veulent savoir. On a remarqué que pour les Grecs, être invisible, c’est passer du côté de la mort. Cependant, Adimante et Glaucon veulent un autre Socrate, non pas seulement celui qui subjugue et paralyse, mais celui qui enseigne. S – Ainsi donc, un homme prend avec lui un autre homme pour tel emploi, un autre encore pour tel autre emploi, et la multiplicité des besoins assemble en une même résidence un grand nombre d’associés et d’auxiliaires ; à cet établissement commun nous avons donné le nom de cité, n’est-ce pas ? 2. Ce qui donne naissance à une cité, repris-je, c'est, je crois, l'impuissance où se trouve chaque individu de.