Et tandis que ses parents se goinfrent (l’animation japonaise est sans égale lorsqu’il s’agit de représenter des personnages goulus qui ingurgitent des aliments de taille extraordinaire), la gamine s’inquiète : « C’est bizarre », « On va se faire gronder ». Kamikakushi signifie « caché par les Dieux », comprendre ici les esprits. La déchirante douleur du Tombeau des lucioles s'opposait à la magique insouciance de Mon voisin Totoro. Ce dernier, qui apparaît maintenant froid et autoritaire, la confie comme assistante à Lin, la jeune femme qui l’a accompagnée voir la sorcière. La mise en scène de ce voyage s'inspire directement d'un passage du Tombeau des lucioles d'Isao Takahata, cofondateur du studio Ghibli avec Miyazaki[98]. C'est un chef d’œuvre incontesté et tout aussi intemporel que Princesse Mononoké. Le voyage de Chihiro, c’est laissons les enfants prendre le volant. Hayao Miyazaki •Né le 5 janvier en 1941 (73 ans) •Réalisateur et scénariste •Mon voisin Totoro (1988) •Princesse Mononoké (1999) I.Introduction Les trois histoires tournent autour d'un onsen, établissement thermal traditionnel japonais. L'ART DE - LE VOYAGE DE CHIHIRO -L': Un film de Hayao Miyazaki 29. 2.7K likes. ), et lui impose de désormais répondre à ce nouveau nom. Découvrez vos propres épingles sur Pinterest et enregistrez-les. Miyazaki décrit dans le projet initial le but du film ainsi : « Nous devons informer [la jeunesse japonaise] de la richesse de nos traditions[76]. Ils aperçoivent cette dernière en haut d’une colline et s’engouffrent dans un sentier qui semble être un raccourci. Seuls, certains plans et Dans la langue japonaise, les noms sont souvent constitués de caractères appelés kanjis qui peuvent avoir plusieurs sens et lectures. Le réalisateur explore les liens entre modernisme et tradition au Japon. Sorti en 2001 au Japon, le long-métrage caracole en tête des succès du cinéma japonais, dans son propre pays avec 23 millions d'entrées et à l'international avec 275 millions de Dollars de recettes au total. Il illustre les dérives du capitalisme et de la globalisation entraînant une perte d'identité culturelle, qui se manifeste par un individualisme, un égoïsme et un consumérisme insatiable radicalement opposés aux valeurs ancestrales du peuple japonais[73],[8],[74]. « Le voyage de Chihiro » (千と千尋の神隠し – Sen to Chihiro no kamikakushi ) est un titre judicieusement choisi, Miyazaki annonçant la couleur dès le départ. La sorcière ne peut contrôler le monstre, et demande à la fillette, toujours accompagnée de Bô et du Yu-bird transformés qu’elle ne reconnaît pas, de s’en occuper. Ce dernier, utilisant sa capacité à se rendre invisible, l’aide à obtenir une plaquette à envoyer à la chaufferie pour faire couler un bain aux herbes, que le contremaître ne voulait pas lui donner, afin de faciliter leur travail de nettoyage. Fréquenter les salles obscures seul et de manière pluri-hebdo dès ses 10 ans, ça laisse autant le temps d'être curieux de mille choses que de voir se dégager des préférences... Carbure à l'émotion avant tout et n'aime rien plus qu'un film à la fois exigeant et potentiellement populaire (Chaplin, Leone, Kubrick, Wilder, Kurosawa, Eastwood, etc.). Analyse rédigée dans le cadre de notre Semaine Ghibli. Les rites shinto, notamment ruraux, ont fortement inspiré le réalisateur : dans cette religion animiste et polythéiste, chaque élément du monde est habité par un kami, une force ni bonne ni mauvaise qui existe, normalement imperceptible, dans le monde des vivants[78]. Il prend tout ce que l’on a pu admirer dans l’art et l’assemble en un lieu unique. A great way to perfect your English! Après que Haku a montré à Chihiro ses parents transformés en cochons, il parvient dans une scène très nostalgique pour le public japonais à la réconforter avec des onigiri, ces boules de riz si typiques de l'archipel que les mères japonaises confectionnent pour les bentō de leurs enfants[85]. Lorsque Yubaba lui vole son nom, elle ne conserve que le premier caractère du prénom, Sen (千? Ce court passage est l’un de ces petits mystères en suspens où s’enracine la vraie singularité du film, l’un de ces courts moments de contemplation où l’on oublierait presque les enjeux de l’histoire, trop fasciné par l’étrange et inimitable poésie de ce qui nous est donné à voir. Chaque film montre un passé précis : dans Mon voisin Totoro, Miyazaki met en scène ses souvenirs d'enfance, tandis que Princesse Mononoké s'inscrit dans l'histoire ancienne. Plus généralement, par sa mise en scène complexe et problématisée de la figure de la jeune fille, le réalisateur s'inscrit dans la lignée des shōjo manga comme Utena, la fillette révolutionnaire qui ne présentent plus ce genre de personnage comme fondamentalement positif et simpliste[73]. qui travaille à la chaufferie, aidé par les noiraudes sur pattes, de petites boules de suie vivantes qui tentent de se rebeller et enfin celle de Linn, une jeune employée qui la prend sous son aile : tout s’enchaîne dans la précipitation et le vacarme ! Il en résulte un suspense particulier : c’est d’abord avec grand calme que Yubâba perçoit l’approche d’un intrus, d’un client inhabituel. De plus, le capitalisme et le matérialisme ont déjà pénétré l'établissement, qui rappelle par certains aspects plus l'usine que l’onsen local : Yubaba règne en maître sur ses employés qui doivent travailler dur pour vivre, représentant les classes ouvrières exploitées à l'image du vieux Kamaji qui se définit comme un « esclave »[74],[82]. Gaël, « Le Voyage de Chihiro (analyse) », sur Kanpai !, 31 octobre 2012 (consulté le 28 août 2014). Cependant, la conclusion du Voyage de Chihiro répond à celle de Mon voisin Totoro : le rêve d'un « voisinage avec un imaginaire ancré dans les croyances animistes du shinto »[8]. Browse more videos. Enfin, Yubaba, personnage grotesque avec sa tête surdimensionnée qui n'est pas sans rappeler le monde d’Alice au pays des merveilles, est inspiré d'un projet abandonné du studio[29]. Son premier sourire s’esquisse lorsqu’elle veut sortir voir ses parents transformés en cochons et que les boules de suie de la chaufferie lui sortent amicalement ses baskets de sous le plancher, autrement dit lorsqu’elle fait pour la première fois l’expérience d’une vraie solidarité. Pour elle, le voyage dans le monde des esprits fonctionne ainsi comme un voyage initiatique, mais également comme un rite de passage lui permettant de renouer avec l'identité culturelle japonaise[73]. »). Parmi les critiques négatives, Hiroki Azuma estime dans le Mainichi Shinbun que la dimension psychologique des personnages est trop peu présente, l'évolution de Chihiro résultant plus d'éléments extérieurs que de sa volonté propre[68]. Online shopping for Voyage de Chihiro (Le) from a great selection at Livres Store. En France, il obtient une note moyenne de 4,8/5 sur la revue de presse d'Allociné[53]. Et à nous rappeler – parce que, pris par l’enchaînement des évènements, on aurait eu tendance à l’oublier – qu’elle n’est qu’une gamine de dix ans embarquée dans d’éprouvantes aventures. La petite Chihiro accompagne ses parents dans une promenade sylvestre qui doit les conduire vers leur nouvelle maison en banlieue. On en a le cœur brisé, mais il ne restera certainement à l’héroïne d’Arubaya que le souvenir, que quelques traces qu’elle trouvera autour d’elle et qui la ramèneront à ce qui fut autant une épreuve qu’un enchantement. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Cette dernière accepte l’épreuve et devine, sous les acclamations des employés, que ses parents ne sont pas parmi les cochons présentés. Lorsque Sen aperçoit une épine dans la peau du dieu putride, Yubâba pense savoir de quoi il s’agit et lui demande de la lui enlever. Gildas Jaffrennou, « Réflexions sur Le Voyage de Chihiro », 23 janvier 2003 (consulté le … Entre temps se déroule une journée de travail aux bains au cours de laquelle plusieurs divinités viennent monopoliser l’attention de l’héroïne et donc ouvrir une sorte de parenthèse dans l’action principale. Sen to Chihiro no kamikakushi title.jpg 351 × 78; 34 KB Spirited Away english vector logo.svg 1,024 × 104; 18 KB Spirited Away Logo fr.svg 1,912 × 449; 13 KB Un simple rejet de tout cadeau qu’elle lui oppose (et la fameuse boulette magique qu’elle lui offre, décidant par là même de sacrifier – du moins provisoirement – ses parents) suffit à plonger le sans-visage dans une profonde mélancolie. L’émotion nous submerge lorsque deux tâches blanches dans l’iris de ses yeux suffisent, par quelque miracle de l’animation, à signaler son émotion à elle, l’imminence de ses pleurs. 4123 Notre cri d'amour à la série : courte-focale.fr/cin…, Cette semaine sera consacrée à Steven Soderbergh, l'homme qui savait tout faire. LIVRES : L’art de Ghibli. Si fait, il répond successivement à une situation initiale, un élément déclencheur, des péripéties, un élément de résolution et une situation finale. La fillette utilise les autres plaquettes pour remplir à nouveau le bain que l’hôte a fait déborder, mais tombe dedans. D’abord parce qu’avant même que tout ne dégénère, Chihiro semble pourvue d’une clairvoyance quasi surnaturelle : les éléments qui indiquent la proximité d’un univers fantastique n’attirent que son attention à elle, et pas celle de ses parents. AVEC : Rumi Hiiragi, Miyu Irino, Takeshi Naitou, Yasuko Sawaguchi… Ils se retrouvent alors transformés en cochons. Similairement, dans la scène du train, les fantômes des voyageurs représentent les travailleurs qui rentrent à la campagne, où les valeurs traditionnelles chères à Miyazaki sont mieux préservées que dans les métropoles[73],[74]. Le Voyage de Chihiro (千と千尋の神隠し, Sen to Chihiro no kamikakushi?, littéralement « Kamikakushi de Sen et Chihiro ») est un film d'animation japonais écrit et réalisé par Hayao Miyazaki et produit par le studio Ghibli, sorti en 2001.. L’histoire n’est donc qu’à moitié linéaire : bien sûr la fillette garde à l’esprit la transformation de ses parents en cochons, mais assez vite (le film ne se déroule que sur moins de trois jours) sa quête change d’objet : elle tente de percer le mystère de Haru, à l’humeur étonnement changeante, qui se volatilise systématiquement après l’avoir réconfortée et qu’on lui dit être « l’âme damnée de Yubâba ». Pas de panique, @nobodysmith75 a rédigé un compte-rendu presque exhaustif du festival ! Pour L'Impartial[60] et L'Express[61] en Suisse, il s'agit d'un réel « chef-d'œuvre » s'adressant aux adultes comme aux enfants. Chihiro Ogino (荻野 千尋, Ogino Chihiro? On pense notamment à la sorcière Yubaba qui occupe une place monumentale dans le film et qui aura su, par son nez crochu, sa coiffure de folle, sa tête disproportionnée et sa voix aboyante, laisser une trace indélébile dans les mémoires. L’énigmatique Haku se charge de lui expliquer le fonctionnement de l’univers dans lequel elle vient de pénétrer. Le Sans-Visage notamment ne joue aucun rôle dans le scénario original, mais son apparition sur un dessin inspire Miyazaki pour la création de ce personnage sans identité[16],[17]. à tête de cochon. Pour une partie des bâtiments du monde des esprits, Miyazaki se base sur les édifices du musée d'architecture en plein air d'Edo-Tokyo à Koganei. Le Monde évoque une « traversée du miroir onirique et romantique » où « l'animation devient un art du dévoilement » ; Les Inrockuptibles « un poème en prose, une épopée foisonnante, un conte philosophique, une œuvre beaucoup plus ambitieuse qu'un simple roman d'apprentissage destiné à la jeunesse » ; pour Libération, il « culmine dans une séquence de trajet en train, d'une simplicité apparente » mais « à tomber à la renverse » ; Positif estime que « Miyazaki présente un conte de fées pour tous âges, une moralité, une fantasmagorie pour l'œil, pour l'ouïe, pour l'intelligence » ; pour Première, « l'expérience a de quoi combler toutes les catégories d'âge, de culture et de sensibilité » ; Télérama évoque « une Alice aux pays des fantômes où se mêlent avec brio fantaisie, jeu de piste et audaces visuelles » ; et pour Le Nouvel Observateur, « le film a la qualité surréaliste d'un songe »[53]. Dans Le Voyage de Chihiro, le monde des esprits, où le temps et l'espace ne sont pas clairement définis, reste volontairement flou et non structuré. Osmond note que le film se découpe en deux parties séparées par l'affrontement du Sans-Visage. Le Voyage De Chihiro Tome 01 Ditions Glnat. Très accidenté et bordé de mystérieuses statues, le chemin s’avère être une impasse : là encore, une statue est présente devant un haut mur d’enceinte percé d’un long et sombre tunnel dans lequel les parents, curieux, et Chihiro, réticente mais apeurée à l’idée de rester seule à la lisière de la forêt, s’engouffrent. Elle explique à Sen que Haku lui a volé un artefact magique et s’est condamné avec la protection magique de celui-ci. ». Depuis plusieurs années, Miyazaki souhaite adapter un livre pour enfants intitulé Kirino Mukouno Fushigina Machi de Sachiko Kashiwaba[8]. Le studio Ghibli est connu pour réaliser des films d’une beauté inégalable. PHOTOGRAPHIE : Atsushi Okui Mais ce personnage est important aussi par sa position. Pendant le trajet, Sen se souvient que plus jeune, elle était tombée dans une rivière désormais souterraine nommée Kohaku. Dans les années 1970, il renoue personnellement, en partie grâce à la plume de Sasuke Nakao, avec l'histoire ancienne du peuple japonais, dont la culture était étroitement liée au culte de la nature qu'il chérit lui-même[86]. Bô reprend sa forme de bébé, et ayant beaucoup gagné en maturité durant son aventure, gronde sa mère en lui demandant de ne pas faire pleurer sa compagne de voyage. Tout se mélange et se percute. " Le Voyage de Chihiro by Hayao Miyazaki, April 17, 2002, Milan edition, Board book Entre les deux se trouve le sens du film » dit Miyazaki en entretien (sur Fluctuat.net). Merci bcp!!!! Le film approchant de la fin cependant, il a été rassuré par l'évolution du personnage, déclarant sentir qu'« elle sera une femme charmante »[6]. Cependant, Kiki est volontaire et enjouée à l'idée de partir, alors que Chihiro reste passive et craintive, déménageant puis étant transportée dans le monde des esprits contre son gré[112]. Au Japon, parmi les jeunes réalisateurs du studio Ghibli, Hiromasa Yonebayashi, qui a déjà travaillé avec Miyazaki, explore dans Souvenirs de Marnie (2014) certains thèmes communs au Voyage de Chihiro, notamment la découverte d’un monde merveilleux[121] et le récit initiatique de jeunes filles[122]. Il y développe plusieurs thèmes qui lui sont chers, dont l'intégration par le travail collectif, le voyage initiatique, le renouement avec les valeurs ancestrales (notamment le shinto) et le danger de la société moderne pour la nature et les traditions. Parvenant à lui faire peur avec le sang du dragon sur ses mains, elle se précipite pour aider Haku, mais est attaquée par le Yu-bird. merci ! Yubaba, obsédée par l'argent, incarne à la fois le capitalisme et l'Occident : elle est la seule vêtue à l'européenne dans le monde des esprits, et l'architecture de son étage particulier est empreint de style victorien, contrairement aux étages des employés qui évoquent le Japon des époques d'Edo, Meiji et Taishō[74]. A la témérité insouciante des adultes s’oppose le mauvais pressentiment de l’enfant, à leur tendance à tout rationaliser (le père voit en ces lieux qu’ils découvrent au bout du tunnel les vestiges d’un de ces parcs d’attractions qui ont dû fermer suite à la crise financière des années 1990) l’intuition de Chihiro (ou simplement un vrai bon sens : les parents ne voient-ils pas que la colline sur laquelle ils se trouvent est désormais déserte alors qu’ils y avaient aperçu leur maison quelques minutes plus tôt ?). Le film est plébiscité par la critique dans le monde entier. Cet univers qui se matérialise lorsque la nuit tombe pourrait bien être le fruit de son imaginaire enfantin. Le Sans-Visage, justement, apparaît comme une transgression étrangère au monde des esprits. À l’aube, Haku arrive sous sa forme de dragon, et ils repartent en volant sur son dos, sauf le Sans-Visage qui décide de rester chez Zeniba comme assistant. Avant de retourner finir sa nuit dans la chaufferie, Sen voit un dragon s’envoler au loin. Au début, Chihiro est une petite fille craintive et passive, perturbée par le déménagement de ses parents[89]. La dernière modification de cette page a été faite le 6 décembre 2020 à 22:20. vraiment très belle analyse,complète et enrichissante. 3:13. L’appréhension de la fillette qui doit aller demander du travail à Yubâba, la sorcière qui régente Arubaya, tranche avec l’apathie de la créature, et le calme de cette scène avec la fureur qui la précédait. Pour cela, il marche sur les pas de Lewis Carroll et donne sa pleine mesure à son imaginaire poétique : les décors se chargent d’émotion, l’animation de fluidité ou de dynamisme, et le monde fantasmagorique de questionnement existentiel. Style: Contemporary. Cookies ensure the proper operation of our website. Pour être plus précis, l’élément déclencheur de la genèse du film fut le sentiment qu’éprouvait Miyazaki face à la fille d’un ami avec qui il passait la plupart de ses étés à la montagne, âgée d’une dizaine d’années : une impuissance, une incapacité à émerveiller cette gamine qui jugeait tous les personnages d’enfants qu’elle voyait au cinéma – et notamment dans ses films à lui – trop fictifs, trop irréels, trop peu sujets à une identification qui facilite souvent l’immersion des spectateurs dans l’univers fantaisiste de l’œuvre. Plus qu’un simple film d’animation, Le Voyage de Chihiro est le sommet artistique de son auteur. Prise de cours, la fillette découvre presque en courant l’univers dans lequel elle a pénétré : l’établissement de bains qui en est le cœur semble accueillir des dieux qui viennent se reposer. Elle part se blottir dans un coin où le jeune garçon la retrouve ; il la force à avaler un peu de nourriture du monde des esprits pour lui éviter de disparaître et la cache de la vue du Yu-bird, un rapace à tête de sorcière, qui patrouille. D'abord les images éblouissantes et hautes en couleurs du film de Miyazaki contrastent avec le style épuré et minimaliste d… On pourrait croire, dans un premier temps, à la possibilité d’un songe du personnage. En 2010, le magazine Empire le classe à la 10e place dans sa liste des 100 meilleurs films de tous les temps en langue non-anglaise[72]. Le genre de chef-d’œuvre dont on sort avec le cœur en lambeaux… courte-focale.fr/cin…, Vous avez manqué #Annecy2020 ? Dès lors que Chihiro signe avec Yubâba le contrat qui la force à travailler pour les bains afin ne pas être condamnée à disparaître et qu’elle voit son prénom (Chihiro veut dire « mille brasses » en japonais) réduit à Sen (« mille »), la description des bains d’Arubaya qui peut commencer prend elle-même l’allure d’un de ces mystères en suspens, mais autrement long et ample. La production de Chihiro débute en 2000 avec un budget de 19 millions de dollars. Se présentant comme Haku, il semble connaître Chihiro de longue date, et lui conseille de descendre trouver Kamaji, le chauffagiste, pour obtenir du travail. magnifique. Peu après, Yubaba et tous les employés sont en effervescence : un esprit putride se dirige vers le palais, répandant une odeur abominable sur son passage. C’est le point de départ des aventures de Chihiro. Comme pour Princesse Mononoké, la plupart des dessins sont réalisés à la main, puis numérisés et retouchés par ordinateur, à la différence des premiers films du studio entièrement réalisés en animation traditionnelle sur celluloïds. Entrez. Cependant, contrairement à Alice au pays des merveilles et au Magicien d'Oz, Miyazaki ne révèle pas si le monde des esprits est un rêve ou la réalité, laissant la fin ouverte à interprétation[24]. Plus tard, lorsqu’elle tentera de s’enfuir, elle trouvera la plaine qu’elle venait de traverser quelques heures plus tôt envahie par l’eau et croisera des créatures fantomatiques. « C’est triste que mon premier bouquet soit pour me dire adieu » dit-elle. À l'image de la nature et du shinto, tout est affaire de « pollution » et de « purification » personnelle, souvent associée à l'eau chez le réalisateur[78],[105]. Les films de Miyazaki sont souvent centrés sur de jeunes filles (shōjo). Cependant, le réalisateur montre également que ces traditions qu'il défend sont fragiles, en témoigne l'oubli de son propre nom par Chihiro. Quant à la musique du générique de fin (Rêvons toujours les mêmes rêves aimés), elle est composée et interprétée par Youmi Kimura[39]. Depuis le début, les films de Isao Takahata et Hayao Miyazaki semblaient souvent se répondre. BANDE ORIGINALE : Joe Hisaishi La fillette a juste le temps de se cacher dans un tas de coussins avant que Yubaba ne passe par la chambre pour s’éclipser, mais le bébé s’intéresse à elle et ne veut pas la laisser partir. le voyage de chihiro 25473 GIFs. Andō et Miyazaki ont beaucoup discuté sur l'évolution du personnage ; l'animateur aurait lui préféré que le doute continue à se manifester chez Chihiro[93]. le voyage de chihiro Publié le 4 juillet 2019 1 mars 2020 par Basile St Verraut dans 2000s , Année , À revoir , Film étranger , Film d'animation , Genre , Type Laisser un commentaire Nick Park du studio Aardman Animations confie que le film lui rappelle l’importance de puiser dans l’imaginaire enfantin[120]. A peine a-t-elle lâché, de désespoir, un « Disparaissez tous ! Il poursuit la fillette à travers le palais, régurgitant au fur et à mesure tout ce qu’il a avalé, employés compris, et finit par reprendre sa forme d’origine. A la tombée de la nuit, ses parents sont transformés en cochons, et le soi-disant parc d’attractions désaffecté s’avère être une station thermale où viennent se soigner d’étranges individus…. Proceedings of the Annual International Conference on the Fantastic in the Arts, Nova Religio: The Journal of Alternative and Emergent Religions, Proceedings of the American Philosophical Society, Bookbird: A Journal of International Children's Literature, Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, musée d'architecture en plein air d'Edo-Tokyo, liste du BFI des 50 films à voir avant d'avoir 14 ans, Festival international du film de San Francisco, Grand prix de l'Union de la critique de cinéma, https://www.rsdoublage.com/comedien-839-Orphelin-Florine.html, « liste des 50 films sur le site du BFI », Panda Petit Panda : Le Cirque sous la pluie, Arrietty : Le Petit Monde des Chapardeurs, Ni no kuni : La Vengeance de la sorcière céleste, Box-office des films d'animation des studios Ghibli, Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution, Saturn Award du meilleur film d’animation, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Le_Voyage_de_Chihiro&oldid=177359354, Film de fantasy mettant en scène une sorcière, Film abordant des problématiques environnementales, Critics' Choice Movie Award du meilleur film d'animation, Satellite Award du meilleur film d'animation ou multimédia, Hong Kong Film Award du meilleur film asiatique, Prix Mainichi du meilleur film d'animation, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Page pointant vers des dictionnaires ou encyclopédies généralistes, Page pointant vers des bases relatives à l'audiovisuel, Portail:Animation et bande dessinée asiatiques/Articles liés, Portail:Fantasy et fantastique/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. En Occident, le travail de Hayao Miyazaki est régulièrement cité comme source d’inspiration de John Lasseter du studio Pixar, qui encense l’animation artisanale en 2D du Voyage de Chihiro[117]. Il incarne de prime abord un espace où perdurent les bonnes traditions du pays et ses légendes[79],[75]. Elle s’apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Source: not mine. Voyage de Chihiro (Le): de Hayao Miyazaki price CDN$ 33. Pastille. Il est un peu plus grand que Chihiro. Pour un spectateur adulte d’aujourd’hui, le mystère est encore là : mais c’est moins celui d’un univers que d’innombrables visionnages lui donnent l’impression de s’être approprié que celui, encore entier, du génie d’un créateur…, Non seulement Miyazaki ne prend donc pas ses jeunes spectateurs pour plus bêtes qu’ils ne sont, mais l’alter-égo qu’il leur propose révèle, dès l’ouverture du film, une densité émotionnelle intéressante. À l'époque où le film est réalisé, Hayao Miyazaki passe toutes ses vacances d'été dans un chalet de montagne avec sa famille et cinq petites filles d'amis de la famille. Il propose deux projets dans cette veine qui sont rejetés : une adaptation directe du livre et un film à propos d'une adolescente contemporaine. 2016 - Cette épingle a été découverte par Valérie. Il a déjà réalisé des œuvres telles que Mon voisin Totoro et Kiki la petite sorcière, principalement destinées aux enfants et adolescents, mais n'a jamais créé un film s'adressant spécifiquement aux préadolescentes. Dans le film, Miyazaki donne sa vision d'une reconstruction vertueuse de l'identité culturelle du Japon et de ses habitants[75],[73], à travers la recréation d'un lien entre traditions et modernité[83]. Il semble du moins que la maturité (relative à son âge bien sûr) de l’héroïne soit atteinte. A plusieurs reprises, l’action est comme suspendue pour attirer notre attention sur l’impact émotionnel de ce que traverse la fillette. Vient alors au réalisateur l’envie de parler de et à ces enfants du Japon actuel, à ces petites filles blasées malgré les efforts déployés par leurs parents, sur-sollicitées par une société contemporaine de la satisfaction immédiate, des récits formatés et de la réflexion prémâchée, de la vitesse souveraine et de la perte des cultures ancestrales. Il réalise 1 461 488 entrées en France, 62 409 en Suisse, 25 112 en Belgique, et 15 280 au Québec[43]. Alors que la première journée de travail commence, Sen et Lin reçoivent l’ordre de s’occuper du grand bain, très encrassé car réservé aux invités les plus sales. Alors que Lin est partie chercher le déjeuner, il réapparaît et lui tend plusieurs autres plaquettes qu’il a volés, avant de disparaître. Pas intéressée par l’or, la fillette va sur un balcon voir la mer autour du palais qui a encore monté, et remarque le dragon qu’elle avait vu attaqué par des centaines d’oiseaux en papier. Le thème principal du film, Cet été-là, repris plusieurs fois, allie piano et orchestre ; les différents moments qui le composent évoquent tour à tour l'aventure, la solitude ou la nostalgie[38]. Orphée se retourne prenant peur qu’Eurydice ne soit plus derrière lui, et Eurydice disparaît, perdue à jamais. – avec l’intention de travailler avec moins de stress et de surmenage qu’auparavant. La bande originale est primée à plusieurs reprises, remportant notamment le prix de l'Académie japonaise, comme détaillé plus bas. La fin, bien qu'ambiguë puisque le spectateur ne sait pas si Chihiro se souviendra de ce voyage, suggère tout de même que la jeune fille s'est considérablement rapprochée de l'idéal miyazakien[75],[73]. Voilà un beau paradoxe, entre le caractère imperceptible de ce qui s’est opéré en Chihiro durant ces quelques jours et l’opulence des décors, l’étrangeté des créatures d’Arubaya, l’ampleur des aventures qui s’y sont déroulées. Miyazaki revient donc, mais – du fait des causes du décès de Kondô ? La scène du train est perçue par Osmond comme l'une des plus fortes du film par la nostalgie et la poésie qu'elle dégage[97]. La version du 4 février 2016 de cet article a été reconnue comme «, Création et identité des personnages principaux, Quête d'identité entre tradition et modernisme, Place dans le cinéma de Miyazaki et le conte pour enfants, « quand je me tiens ici seul, le soir, près de l'heure de fermeture, et que le soleil se couche – les larmes me montent aux yeux », « recherche », « interrogation » ou « fantôme », « traversée du miroir onirique et romantique », « l'animation devient un art du dévoilement », « un poème en prose, une épopée foisonnante, un conte philosophique, une œuvre beaucoup plus ambitieuse qu'un simple roman d'apprentissage destiné à la jeunesse », « culmine dans une séquence de trajet en train, d'une simplicité apparente », « Miyazaki présente un conte de fées pour tous âges, une moralité, une fantasmagorie pour l'œil, pour l'ouïe, pour l'intelligence », « l'expérience a de quoi combler toutes les catégories d'âge, de culture et de sensibilité », « le film a la qualité surréaliste d'un songe », « œuvre formellement époustouflante et d'une exceptionnelle densité », « le mélange entre poésies fantaisistes et réflexions rares est réjouissant », « richesse de son imagination et la force de son intelligence morale », « chef-d'œuvre […] brillant, beau et profond », « rapide et amusant, […] bizarre et merveilleux », « sans attaches ni passé, l'homme autant que la société sont voués à disparaître », « Nous devons informer [la jeunesse japonaise] de la richesse de nos traditions, « réhabiliter certains aspects d'un Japon traditionnel idéalisé », « perte du sens de l'histoire et de l'identité », « détruire l'avidité humaine qui soutient un système consumériste capitaliste », « exemplifie la clarté et la précision de l'imagerie fantastique de Miyazaki, accessible et compréhensible par les adultes et les enfants », « contaminés par les scories de la civilisation », « voisinage avec un imaginaire ancré dans les croyances animistes du shinto », Interview: Miyazaki on Sen to Chihiro no Kamikakushi. You know that reading Le Voyage De Chihiro is effective, because we could get enough detailed information online from the resources. Le doute envahit alors la fillette mais, au sortir du long tunnel, la voiture est recouverte de poussière et de feuilles. De la sorcière au sans-visage en passant par Haku ou Zeniba, chaque personnage révèle ainsi une dualité qui n’est qu’un apport supplémentaire à la richesse du film. Find helpful customer reviews and review ratings for Le Voyage de Chihiro at Amazon.com.